Les Plumes 51 d’Avril : Aaaaaah !!

logo-plumes-aspho-4-c3a8me-tirc3a9-du-tumblr-vanishingintocloudsLes Plumes d’avril filent ce mois-ci un tissu d’histoires brodées à coup de « A » , et cela à l’initiative d’Asphodèle. Vous retrouverez sur son blog son article original : c’est ici.

En plus des mots commençant par « A », il faut aussi insérer au texte cette phrase: « La soif ne la (le, me) quittait plus ».

Les 20 mots proposés sont les suivants: Abeille, arabesque, ambre, arpenter, automobile, abricot, actif, azimuté, s’agenouiller, anamorphose, aimer, accroche-coeur, ajouter, affirmativement, approximatif, alléchant, ambiance, ahuri, agir, abreuver.

Les textes des autres participants , c’est ici.

Et ci-dessous, ma participation où effectivement les mots commençant par « A » ont voulu témoigner de leur abondance avec autorité…

Un As de la structure

Je suis ce qu’on peut appeler la « structure », le support du vivant, et pourtant, qui supporte de me regarder en face ? Le châssis d’une automobile n’a rien d’affreux ni d’abject : ajoutez une affriolante enveloppe, un moteur et des assises couleur abricot si vous y tenez, vous obtenez au mieux un bolide attrayant qui va séduire le premier ahuri venu, au pire une pétrolette ahanant tout juste acceptable pour arpenter la campagne andalouse.

J’en ai vu des carrosseries en tout genre et pas seulement dans le domaine de la mécanique. L’animé s’acharne tout autant à s’accoutrer avec art. Des qui font les accroche-cœur, les aimer ne suffit pas, ils exigent l’adoration et pousse leur victime à s’agenouiller devant leurs avantages. Vous avisez quel angle j’aborde ? Celui des humains bien sûr, pas des abeilles, ni de tout autre hyménoptère qui m’expose à l’extérieur avec aménité et authenticité. L’humain s’affirme lui par l’apparence et abstrait l’arrogance que je peux avoir parfois. Ici, point d’asexué ni d’aboulique dans mon approche. À partir d’une addition approximative des atouts de l’affolante Aphrodite, l’amoureux adoube ce qu’il admire, apprécie ce qui l’asservit même si cela l’amène à agir comme un abruti, un aliéné, un absolu crétin affirmativement azimuté devant l’alléchante proie.

Il avoue son amour en mille arabesques verbales, il abreuve d’adjectifs ardents l’attirante Artémise, adoucit l’ambiance de son antre austère et l’accueille avec ardeur. Cet hyperactif hormonal attend l’apogée de l’action de ses artifices. L’autre, avertie de ses attraits, a appris que la soif – comme le désir – ne les quitterait pas tant qu’ils n’auraient pas assouvi l’appétit de leurs chairs altérées.

Je suis la pierre angulaire qui attise l’amour comme l’aversion, apposée au cœur de leur être. À l’instar de l’ambre gris aux vertus admirables venu des profondeurs abyssales, j’alimente l’afflux vital des cellules éphémères. Aussi dur que l’agate ou que l’améthyste, j’assure l’articulation des corps et l’alignement de leurs attributs. Seul l’homme de science ou le philosophe, voire l’artiste, accorde son attention à mon appareillage. La chair est trop souvent anoblie et s’affiche abusivement dans l’art, mais quand l’artiste a l’audace de m’apposer sur sa toile, hormis Ensor mon apologue, je ne peux apparaître que dissimulé par anamorphose comme auprès des ambassadeurs d’Holbein le Jeune. Mes os et mon crâne asséchés qui constituent pourtant l’armature des corps et l’assurance de leur ambulation, sont réduits à n’être que l’allégorie de la mortelle condition de l’humain apeuré. (406 mots)

 

 

Publicités

A propos domicano

L'écriture, la littérature, la photo, le dessin et l'expression artistique sous toutes ses formes me passionnent. J'aime le rêve et la réalité dans la beauté, la poésie et le potentiel d'émerveillement qu'ils peuvent offrir.
Cet article, publié dans Participations, Challenges et concours, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Les Plumes 51 d’Avril : Aaaaaah !!

  1. Asphodèle dit :

    Waouh, quel florilège de mots en A, tu as poussé l’exercice au sommet dis donc ! 😀 C’est de « l’âme » dont tu parles ? ou de « l’argent » aussi, sinon la structure de chaque chose est admirablement « construite » ! Chapeau bas ! 🙂 Bises…

    J'aime

  2. Ping : LES PLUMES 51 – LES TEXTES EN A COMME AVRIL ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  3. La Licorne dit :

    Aaaah….absolument admirable !
    A déguster jusqu’à l’os…et sans » vanité » aucune, chair Domicano…tu peux être fier ! 😉

    J'aime

  4. Caroline D dit :

    bien joué, Dominique

    J'aime

  5. Ghislaine dit :

    La structure d’un tout , ça tient à beaucoup de choses ! On ne peut l’ignorer c’est sur !
    Les A se sont structurés aussi en sarabande ! AAAAAAAAAAAAAAAH j’en ai vu des A, il est élégant ce A et si bien structuré !!
    J’ai beaucoup aimé ton texte !! Evidemment !

    J'aime

  6. lydia66 dit :

    Ah ben ça alors ! C’est admirable ! Bravo !

    J'aime

  7. celestine dit :

    Ton texte abondant est pourtant loin d’être squelettique !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    J'aime

  8. Valentyne dit :

    abondance et autorité de À ne nuit pas 🙂
    Bises Dominique 🙂

    J'aime

  9. Nunzi dit :

    La structure, c’est très important, j’en sais quelque chose. Et tu as très joliment exploité les mots en A.
    J’en profite pour une pensée émue pour ma coloc Lisette, chaton de sept mois, polyfracturée de l’épaule et malformée du carpe. Les radios de son squelette sont magnifiques.

    J'aime

  10. emilieberd dit :

    L’énergie pure qui nous parle…Enfin, c’est ce que j’ai compris! J’ai adoré!
    Bisous

    J'aime

  11. Jolie, cette tempête sous un crâne,comme disait déjà ce bon Victor Hugo.
    🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s