Aujourd’hui, le plus petit des petits riens – 2/004/366

Dans l’infime, tant de poésie, dans le minuscule un miracle de perfection que la loupe ou l’objectif permet de déceler. La réalité demande un regard affuté pour être perçue dans sa beauté : celle-ci se laisse deviner, découvrir, cueillir dans des détails qui passent souvent inaperçus. Des choses matérielles comme des élans d’amour, le plus petit des petits riens donne un souffle nouveau à l’âme.(64)

P1080024

Publicités

A propos domicano

L'écriture, la littérature, la photo, le dessin et l'expression artistique sous toutes ses formes me passionnent. J'aime le rêve et la réalité dans la beauté, la poésie et le potentiel d'émerveillement qu'ils peuvent offrir.
Cet article, publié dans 366 réels à prise rapide, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Aujourd’hui, le plus petit des petits riens – 2/004/366

  1. irene tetaz dit :

    oh oui, je les aime tant…sourire….

    J'aime

  2. 'vy dit :

    Tes mots me font penser à Christian Bobin qui sait si bien voir et écrire la poésie de cette infime devant lequel on passe trop souvent sans le voir alors qu’il contient toute la beauté de l’Univers, toute la grâce de l’amour.
    Un très joli texte qui fait du bien, Dominique.

    Aimé par 1 personne

    • domicano dit :

      Merci ‘Vy, Bobin lui vit dans cet esprit là , c’est sa manière de vivre et de respirer, d’écrire aussi . Ce n’est pas mon cas , j’ai souvent tendance à me laisser happer par les mouvances du quotidien sans éclat.

      Aimé par 1 personne

      • 'vy dit :

        Tout comme moi. J’ai pourtant souvent souhaiter voir le monde comme Bobin, avoir un ange couché sur le seuil de ma porte, un bouleau qui me parle… peut-être bientôt… si je pouvais juste écrire une petite ligne de poésie par jour… voir le monde dans ce qu’il a de plus pur, de plus beau… mais ce n’est pas mon esprit, alors simplement relire Bobin.

        J'aime

  3. Sylvie G dit :

    tout a fait d’accord 🙂

    J'aime

  4. Caroline D dit :

    tant de poésie dans l’infime…oui…le plus petit des petits riens…oui
    merci de le dire, Dominique…en un souffle d’âme…

    J'aime

  5. emilieberd dit :

    Cette photo me fait penser aux feu-follets qui dansent devant mes yeux fermes lorsque mes rêves se forment.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s