Aujourd’hui, bras – 218/366

Aujourd’hui, c’est bras ballants que je reprends l’écriture des billets quotidiens. Après avoir fait Shiva et de mille bras assurer l’intendance, après avoir retrousser les manches, brasser la farine et pas mal d’air – pour la bière un stage en Belgique s’imposerait-, telle Abraracourcix j’engage mes troupes à faire la trêve de fin d’année. Me voilà entre deux ripailles à bailler aux corneilles, à me laisser bercer dans les bras de Morphée, et sans que cela ne me coûte un bras, à rêver au meilleur à venir.(86)

abraracourcix-arvernes

Publicités

A propos domicano

L'écriture, la littérature, la photo, le dessin et l'expression artistique sous toutes ses formes me passionnent. J'aime le rêve et la réalité dans la beauté, la poésie et le potentiel d'émerveillement qu'ils peuvent offrir.
Cet article, publié dans 366 réels à prise rapide, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Aujourd’hui, bras – 218/366

  1. MyoPaname dit :

    J’ai une grande affinité pour le rêve… mais les jours meilleurs ne sont pas un rêve… ils existent !

    J'aime

  2. 'vy dit :

    Le repos de la guerrière en quelque sorte. Abracadabra, que tes rêves deviennent réalité.

    Aimé par 1 personne

  3. emilieberd dit :

    J’espère que tu n’es pas dans le même état que ce pauvre Abraracourcix dans cet album, qui fait une crise hépatique, et doit suivre une diète sévère!
    Repose toi bien!
    Bisous

    J'aime

  4. Sylvie G dit :

    Profite de cette treve (elles sont toujours trop courtes) 🙂

    J'aime

  5. Caroline D dit :

    Que l’année te soit belle, Dominique. Absolument belle.
    Et remplie du désir de rêver, et de réinventer les mots, les phrases, et les choses.
    Je continuerai de te lire avec plaisir.

    Aimé par 1 personne

    • domicano dit :

      Caroline, qu’il est bon ce partage d’au delà des océans, les mots et les élans et la beauté pour miroirs où l’on se reconnait dans le regard de l’autre. Une belle année pour toi aussi , Dame du Mont Royal, que ta voix porte loin la douceur d’aimer, et le plaisir d’être , d’hêtre?, cette sève vivifiante que tu nous transmets.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s