Aujourd’hui, petite violence – 216/366

Les petits gâteaux venus de Strasbourg ou bien ceux apportés du Sud-Ouest, les chocolats qui se préparent dans la cuisine avec les lamelles d’oranges confites, les noisettes, raisins secs et autres fruits secs, le pain d’épices tout doré, le miel des milles fleurs de Provence : je me fais une douce mais terrible violence (pas petite du tout) et m’allie à l’amie Parcimonie pour ne pas tester sans arrêt leur goût et leur texture.(73)

42570

Publicités

A propos domicano

L'écriture, la littérature, la photo, le dessin et l'expression artistique sous toutes ses formes me passionnent. J'aime le rêve et la réalité dans la beauté, la poésie et le potentiel d'émerveillement qu'ils peuvent offrir.
Cet article, publié dans 366 réels à prise rapide, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Aujourd’hui, petite violence – 216/366

  1. 'vy dit :

    J’ai la chance de ne pas être gourmande de sucré… sauf pour les orangettes, mon petit péché mignon et comme je déteste la violence, je cède. Par contre mes yeux savent se régaler de belles choses, et ta photo est particulièrement appétissante !

    J'aime

  2. Ouhhhh je veux bien me faire un peu violence avec vous !…

    J'aime

  3. Valentyne dit :

    Sur de résister 🙂 à tant de douceurs …

    J'aime

  4. emilieberd dit :

    Hi Hi Hi!
    On commence avec parcimonie et on finit…avec excès!
    Gros bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s