« Et Nietzsche a pleuré » de Irvin Yalom

Je fais connaissance avec cet auteur, Irvin Yalom, au travers de ce livre. Cet  écrivain américain doit avoir plusieurs vies en une, dix mains et quelques têtes bien pleines au dessus de son cou : auteur, psychothérapeute, professeur de psychiatrie, acteur (dans son propre rôle dans un film qui est sorti en mai 2015 « Irvin Yalom, la thérapie du bonheur »), il se montre un auteur prolifique,  érudit et humaniste.

9782253129455-TDans ce roman, qui n’est pas une biographie, l’auteur imagine une rencontre entre Friedrich Nietzsche et le docteur viennois Breuer. On y croise Lou Salomé et  Freud, on plonge dans la vie bourgeoise et codifiée des nantis de l’époque. Nous sommes en décembre 1882.

Essentiellement centré sur les échanges entre Breuer et Nietzsche, c’est l’occasion d’aborder la philosophie de ce dernier, de le voir évoluer avec ses doutes, ses maladies, ses convictions, d’assister au premier balbutiement de la thérapie par le parole et l’interprétation des rêves. Freud est encore un tout jeune médecin qui cherche sa voie, c’est un familier du Docteur Breuer.  Ses deux éminents prédécesseurs vivent une réflexion intense sur le sens de la vie, le jeu des relations interpersonnelles et se questionnent déjà sur la nature de l’inconscient.

Ce roman, écrit avec virtuosité et simplicité, est riche d’enseignements. Il expose de manière didactique la complexité de l’approche thérapeutique, ses enjeux, le rapport entre le patient et son médecin. J’ai beaucoup apprécié d’aborder de cette manière la personnalité et la philosophie de Nietzsche. Avec l’envie d’en connaitre plus, autrement. Un roman instructif et agréable à lire compte tenu du sujet.

Un extrait p 108, édition de poche :

Nietzsche s’empourpra. Il sortit de sa poche un petit peigne à moustache en écaille et, pendant un bref instant, sans rien dire, peigna nerveusement son épaisse moustache. Puis, ayant visiblement pris une décision, il se redressa sur son siège, s’éclaircit la gorge et répondit d’une voix ferme : « Vous n’êtes pas le premier médecin à me faire cette remarque. J’imagine que vous faites référence à la sexualité. Le Dr Lanzoni, un spécialiste italien que je voyais il y a quelques années, pensant que mon état de santé s’était aggravé par mon isolement et mon abstinence, m’avait conseillé de me livrer à une pratique sexuelle régulière. J’ai suivi son conseil et organisé une rencontre avec une jeune paysanne dans un village proche de Rapallo. Mais au bout de trois semaines, j’ai été pris de maux de tête proprement épouvantable : encore un peu de ce traitement à l’italienne et votre patient rendait l’âme! »

Publicités

A propos domicano

L'écriture, la littérature, la photo, le dessin et l'expression artistique sous toutes ses formes me passionnent. J'aime le rêve et la réalité dans la beauté, la poésie et le potentiel d'émerveillement qu'ils peuvent offrir.
Cet article, publié dans Lectures et infos, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour « Et Nietzsche a pleuré » de Irvin Yalom

  1. Ça me semble intéressant. J’apprécie souvent ces romans ou ces pièces de théâtre qui recréent des personnages historiques. J’étais un lecteur assidu de Nietzsche à la fin de l’adolescence, moins de Freud (je préférais Groddeck, le livre du ça). Et puis l’approche psychanalytique de l’autisme, en France particulièrement et encore de nos jours, montre qu’elle peut engendrer de graves dommages.

    Aimé par 1 personne

    • domicano dit :

      Les romans ont aussi pour moi une approche plus aisée de l’histoire et des personnages qui l’ont marquée. Pour exemple, grâce à Françoise Chandernagor j’ai découvert le règne de Louis XIV et aussi le siècle des lumières. La littérature comme des films historiques. Je partage ton avis sur Freud que j’ai trouvé très vite monomaniaque et bancal dans sa réflexion.

      Aimé par 2 people

  2. modrone dit :

    Un livre passionnant qui rend accessible tout un courant de pensée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s