Aujourd’hui, contenu et contenant – 136/366

Définition d’un bon livre (selon mes critères tout à fait personnels): une histoire qui se raconte au fil des mots et des chapitres sans que je me rende compte quel auteur l’a écrit. La couverture, le titre, le nombre de pages, la police de caractère (le contenant  en somme) sont des composants nécessaires au produit, l’objet livre que je prends dans la main et que je pourrais choisir. La liseuse pourra attendre. Contenant pratique sans doute, elle ne donne pas à son contenu toute la matière que j’aime à lire en tournant les pages. Le livre est spatial, il reste une bulle de mots qui enveloppe le lecteur et le contient.(111)

P1060183

En haut à droite, les empreintes des mains de JK Rowling, l’auteur des Harry Potter,  dans une cour à Edimbourg.
Publicités

A propos domicano

L'écriture, la littérature, la photo, le dessin et l'expression artistique sous toutes ses formes me passionnent. J'aime le rêve et la réalité dans la beauté, la poésie et le potentiel d'émerveillement qu'ils peuvent offrir.
Cet article, publié dans 366 réels à prise rapide, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Aujourd’hui, contenu et contenant – 136/366

  1. 'vy dit :

    Tout à fait d’accord, je reste également fidèle aux livres papier. Il y a un contact intime, un mélange de soi à la matière que je n’imagine pas avec la liseuse.

    J'aime

  2. emilieberd dit :

    Je préfère toucher aussi mon livre. Et, dans un registre plus terre à terre, les yeux doivent souffrir de lire avec une liseuse.
    Bises

    J'aime

  3. Sylvie G dit :

    Je n’ai jamais lu de livre en ligne, mais je me dis parfois que je devrais le faire lorsque je voyage. J’hesite toujours, j’aime beaucoup l’objet 🙂

    J'aime

  4. Une seule réserve pour ma part (à moins d’avoir mal compris le sens de cette phrase), pour moi, un livre est une histoire racontée avec un point de vue, un ton, un univers particulier, qu’on peut reconnaitre entre tous, c’est à dire un auteur.

    Aimé par 1 personne

    • domicano dit :

      Je suis d’accord avec toi Francis. Au moment de la lecture, on se laisse emporter par les mots et ce qu’ils évoquent. L’auteur disparait vraiment. C’est après qu’on réalise pourquoi on a aimé le lire. J’aime moins quand l’auteur insiste pour rappeler que c’est bien lui qui écrit, par un trait forcé, des phrases trop complexes.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s