Aujourd’hui, il FAUT – 40/366

Aujourd’hui, il faut suivre cette contrainte « il faut » qui fait partie des mots que j’éloigne de mes pensées systématiquement avec tous les « je dois », « je vais essayer », « je crois », « je m’excuse ».

Falloir et devoir sont des verbes de contraintes extrêmes qui résonnent depuis l’enfance avec l’obligation d’obéir et de se plier aux exigences des adultes. Combien long ensuite le chemin vers « je décide », »je choisis de ». Le « je »a remplacé le « il » transcendantal ou parental car j’ignore comment on conjugue « falloir » à la première personne du singulier : c’est ce qui fait d’ailleurs la singularité de cette injonction, elle vient toujours de l’extérieur. (99)

il-faut-il-faut-que-2-638

Publicités

A propos domicano

L'écriture, la littérature, la photo, le dessin et l'expression artistique sous toutes ses formes me passionnent. J'aime le rêve et la réalité dans la beauté, la poésie et le potentiel d'émerveillement qu'ils peuvent offrir.
Cet article, publié dans 366 réels à prise rapide, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s