Aujourd’hui, ventre – 38/366

Aujourd’hui, le chat noir et blanc attendait dans le jardin. Et faisait peur à la toute dernière qui est émotive comme un oiseau. Non pas qu’il la traque ni qu’il veuille lui faire mal. Le territoire de ce chat se limite à son ventre. Il défierait la terre entière des chats et des chiens pour se gaver de leur pitance quitte à la vomir quelques instants plus tard. Rien n’est assez, toute odeur alléchante vaut le détour, toute entrave est à éliminer. Il sait attendrir, flatter l’humain, mais son regard et son coeur reste toujours tourné vers les croquettes. (99)

gary-patterson-chat-obese-n-2923931-0Le dessin est de Gary Patterson
Publicités

A propos domicano

L'écriture, la littérature, la photo, le dessin et l'expression artistique sous toutes ses formes me passionnent. J'aime le rêve et la réalité dans la beauté, la poésie et le potentiel d'émerveillement qu'ils peuvent offrir.
Cet article, publié dans 366 réels à prise rapide, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s