Aujourd’hui, pour de semblant – 36/366

C’était un jour où la balance des jeux hésitait entre « pour de faux » et pour « de semblant ». Je m’imaginais moissonnant à la serpe, le corps penché en avant comme dans les tableaux de Millet. Mais c’était « pour de semblant » parce que je m’y voyais vraiment dans mon champ pas plus grand qu’un mouchoir de poche.

Si ç’avait été « pour de faux », j’aurais jouer la comédie sans me sentir concernée par les herbes envahissantes qui m’empêche d’accéder au compost, je me serais allongée dans la folle avoine, un brin dans la bouche et j’aurais  repassé dans ma tête le film d’Alexandre le Bienheureux. (102)

alexandre-le-bienheureux-67-07-g

Publicités

A propos domicano

L'écriture, la littérature, la photo, le dessin et l'expression artistique sous toutes ses formes me passionnent. J'aime le rêve et la réalité dans la beauté, la poésie et le potentiel d'émerveillement qu'ils peuvent offrir.
Cet article, publié dans 366 réels à prise rapide, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s