Accouchement

Le parallèle est étonnant entre un accouchement d’enfant et celui d’un livre. La même impatience et paradoxalement, la même envie de continuer la fusion, la gestation et cette intimité qui nous habite.

Mon amie H. vient de terminer son livre et l’a envoyé à l’imprimeur. 1954oujda2Mon amie V.  me parle de l’accouchement trèèès prochain de sa fille, et aujourd’hui c’est l’anniversaire de la naissance de ma filleule S. Dans quelques jours, ce sera le mien. C’est dans l’air, les naissances, la vie qui se développe, les bourgeons qui éclatent, les énergies qui se libèrent.

J’avance à petits pas dans les dernières pages de ce livre et je réalise à quel point je n’ai pas envie d’en finir la réécriture. Les réponses à un pourquoi seraient très nombreuses et plus ou moins scabreuses. Je constate cet état de fait pour la première fois en quatre ans. Comme si j’avais accroché un boulet de 100 kilos à ma jambe droite pour ne pas avancer, pour ne pas faire le pas. Pourquoi pour ce livre en particulier ? Je n’en sais rien. 

Me restent 8 pages A4, deux chapitres où se déroule le fameux « climax » du récit et en guise de conclusion les dernières révélations qui expliquent l’ensemble de l’histoire.

Publicités

A propos domicano

L'écriture, la littérature, la photo, le dessin et l'expression artistique sous toutes ses formes me passionnent. J'aime le rêve et la réalité dans la beauté, la poésie et le potentiel d'émerveillement qu'ils peuvent offrir.
Cet article, publié dans Réflexions sur l'écriture, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Accouchement

  1. veronique dit :

    qui choisit le mot du jour, qui choisit le jour J, …… le hasard n’ existant aucunement .. je reste à la fois étonnée et pas tant que cela !

    J'aime

  2. josé tourrette dit :

    José dit : Quelle différence entre naissance et re-naissance ? Si on la découvre on a tout compris !

    J'aime

  3. Asphodèle dit :

    Parfois on se sent des aptitudes de couvade extraordinaires mais pas prêtes pour la naissance et comme l’a dit quelqu’un avant moi « la re-naissance », Finalement toi seule a les réponses à cela, mais elles mettront le temps qu’il faut à parvenir à ton entendement… 😉

    Aimé par 1 personne

  4. jobougon dit :

    C’est une histoire de couvaison, d’attachement, de mise au monde, une part de soi qu’il faut lâcher une fois arrivée à maturité. Tout un processus est là, bouts de vie qui ne se perdent pas mais dont symboliquement il s’agit de faire le deuil. Et le bourgeon du renouveau peut venir s’installer dans ce vide, un peu comme un phénix qui renaît de ses cendres.
    C’est un témoignage émouvant que tu partages avec nous.
    Une expérience de vie qui prend tout son sens au regard d’une histoire, la tienne, et Asphodèle le dit très bien, tu seras la seule à en comprendre le sens le moment venu si ce n’est pas déjà arrivé. Ton ressenti t’a indiqué une piste à suivre.

    J'aime

    • domicano dit :

      C’est un des aspects de l’écriture où l’intime n’est jamais trop loin même sous couvert de romance ou d’humour. Une part de soi qu’on révèle et qu’on expose. Qu’on pose à l’extérieur, qu’on ose faire exister en dehors de soi.Merci à toi, Jo.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s