Aujourd’hui, je ne sais pas – 16/366

Aujourd’hui, je sais que ce thème m’interpelle mais je ne sais pas si j’ai envie de suivre la règle des 100 mots. Je voudrais bien jouer encore mais les mots s’agitent sous mes doigts, ils ont besoin d’espace, ils ont besoin de temps, ils ont besoin de dire ce qui vient sans compter ni surveiller la ligne du centième mot.

Aujourd’hui, je ne sais pas ce qui aura sens pour moi, je ne sais pas si je mettrai un point final à la correction de mon livre, si je terminerai la lecture de celui que je lis en ce moment, si j’irai le long de la mer voir briller l’écume sous le soleil.

Aujourd’hui, je ne sais pas ce que sera mon jour en ce matin calme.

Trois heures plus tard, je sais que je n’ai pas apprécié le livre que je viens de finir de lire. La libraire m’avait avertie disant que ça ressemblait à du Musso. J’aurais du la croire, je sais. Ce fut pire. Je ne vais pas divulguer le nom du livre ni de l’auteur – une histoire de fuite en avant et de jumelles trop dissemblables -, je ne vais pas l’assassiner en page publique.

Je préfère évoquer ce qui me transporte et partager ce qui m’apporte un sentiment de plénitude par sa beauté, sa délicatesse, sa poésie ou sa spontanéité. Des livres ou des expériences qui ne me sont pas agréables, je sais qu’ils m’orientent vers ce qui me correspond. Ils ne sont en rien inutiles mais exercent ma capacité de discernement et de choix en conséquence.

Je sais que le parfum des roses rouges sous le soleil de midi est d’une douceur enivrante.

P1040505

Publicités

A propos domicano

L'écriture, la littérature, la photo, le dessin et l'expression artistique sous toutes ses formes me passionnent. J'aime le rêve et la réalité dans la beauté, la poésie et le potentiel d'émerveillement qu'ils peuvent offrir.
Cet article, publié dans 366 réels à prise rapide, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Aujourd’hui, je ne sais pas – 16/366

  1. veronique dit :

    Telle Gabin, je sais…. que je ne sais rien …

    J'aime

  2. Asphodèle dit :

    Tu étais inspirée ! 😉 Le pire c’est que les Musso se vendent bien, si mon libraire me dit ça, je n’achète pas le livre (je n’aime pas du tout) ! Mais il faut parfois aller au bout de certaines choses… Ta rose est magnifique ! Ici elles ne sont pas encore sorties !

    J'aime

    • domicano dit :

      Les Musso, les Levy, et d’autres qui ont des écritures assez lisses, faciles à dérouler mais qui laissent peu de traces dans les mémoires?

      Aimé par 1 personne

      • Asphodèle dit :

        Et qui sont surtout légers côté style, pour ne pas dire autre chose… C’est avant tout écriture à la chaîne, doc. Wikipédia et ça marche !!! Moi ça me dépasse un peu (j’en ai lu quelques-uns de Lévy, histoire de connaître) et vraiment, hormis les deux premiers que j’ai aimés, après c’est du bizeness comme on dit ! 😉 Pas de la littérature pour moi (c’est subjectif, bien entendu).

        J'aime

      • domicano dit :

        C’est sur , ce n’est pas de la littérature dans le sens où l’écriture ne provoque aucune surprise, aucune émotion, tout est centré sur le récit et les personnages. Idem la différence entre un téléfilm bateau et un grand film.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s