Mais que s’est-il passé ?

Il y a une semaine (le 2 avril), j’étais très contente de moi, j’avais atteint les deux tiers de mon livre en correction et je voyais la ligne d’arrivée. Puis Pâques, les lapins, vous connaissez, ceux qui courent plus vite que leur ombre, qui prennent le temps de déposer les oeufs en chocolat dans le jardin, qui jouent avec les papillons et grignotent les carottes nouvelles au fond du potager.

4_F78aj

Je me suis laissée séduire par ces gentils lutins à longues oreilles et j’ai oublié la tortue besognante qui sommeille en moi.

Ce matin, en me réveillant, je ressentais une sorte de lassitude, un manque d’entrain et me posais la question matutinale: « Par quoi vais-je commencer ? Les courses ? la préparation des ateliers? Les comptes ?… » et une petite voix discrète, à peine audible, me dit: « Helloooo! Et moi, tu m’oublies? » C’était mon livre qui attendait patiemment. « Je t’attends à la page 98, tu sais, celle où l’héroïne a un besoin terrible de se remettre à la peinture. » J’ai réalisé que j’avais abandonné mon ouvrage sans y penser. Pénélope ne me féliciterait pas.

Ce n’est pas de la procrastination ici. C’est un détournement pur et simple de conscience dont j’ignore la cause mais qui réduit une semaine à un jour dans mon échelle du temps. À ce rythme, les mois défilent en 4 jours et les années en 52 jours. Ce qui en passant explique que j’ai mis déjà 4 ans à m’atteler à ces corrections.

Pour ménager Sieur Chronos, je dirais que le temps est notre allié mais il faut savoir le ménager ou l’aménager à notre profit. Il peut être long comme un jour sans pain mais aussi filer à notre insu et nous surprendre par sa vélocité. L’effet « lapin » en somme, qui nous prive de la réalisation de nos objectifs prioritaires. Courir après le temps n’est certes pas une solution.

L’effet « tortue » (longévité et fertilité) nous ouvre les portes de la créativité dans la concentration. Histoire de rythme, de yin et de yang. Il suffirait dans mon cas que l’effet « lapin » soit plus court pour que « tortue » prenne le pas et atteigne son but.

1280px-Zhang-Gui-Shen-gui-tu

Publicités

A propos domicano

L'écriture, la littérature, la photo, le dessin et l'expression artistique sous toutes ses formes me passionnent. J'aime le rêve et la réalité dans la beauté, la poésie et le potentiel d'émerveillement qu'ils peuvent offrir.
Cet article, publié dans Réflexions sur l'écriture, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Mais que s’est-il passé ?

  1. veronique dit :

    Le lièvre et la tortue…. deux célébrités qui, en l’ occurrence, ont démontré que prendre son temps est aussi en gagner ( du temps) ……

    Aimé par 1 personne

  2. Asphodèle dit :

    Bienvenue au club des tortues !!! 😆 C’est hallucinant, j’ai la même sensation depuis mars que les semaines se réduisent à une journée…je peste quand je vois ce qui m’attend ! Mais un livre, ha non, il ne faut pas l’oublier !

    Aimé par 1 personne

  3. Anne-Ma dit :

    Je crois que je suis plutôt lièvre… mais ça me plairait d’être parfois tortue 🙂 – Merci pour le lien.
    Bonne écriture à vous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s