Écrire tous les jours

Écrire le plus souvent possible, tous les jours, 10 minutes ou une heure, mais rester en lien avec l’écriture, rester en lien avec soi et son besoin d’écrire.

P1030205 Il y a tellement de choses importantes à faire mais l’écriture reste au centre. Comme toute forme d’expression, elle est un instrument qu’il est nécessaire de pratiquer régulièrement, un muscle à façonner, à fortifier, à développer pour être à chaque fois plus en accord avec soi-même.

Un jour, j’écoutais une émission ou une vidéo avec le scénariste et écrivain Jean-Claude Carrière, par ailleurs enseignant aussi dans l’écriture de scénario. Avec son ami le réalisateur Bunuel, ils s’entrainaient mutuellement à écrire chaque jour une nouvelle histoire qu’ils se racontaient ensuite. L’idée était que l’imagination a besoin de souffle, d’entrainement pour aller plus profondément en soi et en sortir des pépites. Les mots ont besoin d’être malaxés, chauffés, triturés, ils ont besoin de se sentir chez eux quand ils s’invitent sous notre plume ou notre clavier pour broder des phrases et construire des histoires.

Raconter ma journée de la veille, décrire le paysage que j’ai traversé en voiture, parler de mon ressenti lors d’une rencontre ou à la lecture d’un livre, ébaucher un récit, dire mon émotion devant un tableau, un film ou une tasse de café à l’arôme subtil. Me confronter avec qui je suis, avec mes perceptions et les images qui me traversent l’esprit. Être attentive à mon ressenti. L’écriture n’est pas une affaire de mental ou d’intellect, donnez-lui le nom que vous voulez. L’écriture s’improvise avec spontanéité, avec un besoin féroce de dire à cet instant ce qui me tient à coeur, ce que j’ai envie d’évoquer. Ensuite seulement, je pourrais améliorer la forme, approfondir l’idée, donner une structure, intégrer le texte à un projet plus large.

Et ce n’est pas parce que votre chat veut jouer avec la souris de l’ordinateur, que vous devez renoncer à écrire. Mon chat adore les souris, les crayons et les stylos : il renverse le pot à stylos, les fait tomber au sol et joue pendant des heures à les faire tourner, rouler, tourbillonner, crisser sur le tapis en lattes d’osier. Je me demande s’il n’aimerait pas écrire lui aussi.

Publicités

A propos domicano

L'écriture, la littérature, la photo, le dessin et l'expression artistique sous toutes ses formes me passionnent. J'aime le rêve et la réalité dans la beauté, la poésie et le potentiel d'émerveillement qu'ils peuvent offrir.
Cet article, publié dans Réflexions sur l'écriture, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s